02/06/2015

Miam

Je suis avec assiduité les vidéos de Solange Te Parle, et depuis le début de l'année, elle s'est lancé un défi mensuel qui m'a tapé dans l’œil : BOUFFER LA CULTURE, c'est-à-dire voir chaque mois 4 films, 3 livres, 2 expos, 1 spectacle.

Alors pour le mois de mai je me suis promis de faire presque pareil, j'ai gardé le début : 4 films, 3 livres ; et comme Solange, voici mon petit bilan, très succinct car je veux rien spoiler du tout.




LES FILMS /

♥♥♥♥♥ Fried Green Tomatoes, ou Beignets de Tomates Vertes, met en scène une vieille femme qui, dans les années 1990, raconte à une autre les années 1930, et notamment l'amitié de deux femmes ayant ouvert un café ensemble. Cette amitié est une histoire très belle, super intéressante, servie par deux actrices que j'ai trouvées fascinantes (Mary Stuart Masterson et Mary-Louise Parker).
Les passages dans les 90s sont très kitsch et j'avais toujours qu'une hâte, qu'on retombe dans les 30s ; je pense que ce n'est pas anodin car le film distille à plusieurs reprises des petits messages du type "c'était mieux avant, aujourd'hui avec toute cette technologie et ces permanentes on a perdu le vrai sens de la vie et de l'amour".
J'ai apprécié que le film aborde la question du racisme, mais j'ai eu le sentiment que c'était surtout pour marquer la différence entre Blancs méchants (= racistes) et Blancs gentils (= pas racistes), alors que la réalité est bien plus complexe que ça. Sans réelle surprise, les personnages Noirs servent surtout de faire-valoir aux héroïnes...

♥♥♥♥♥ Que dire sur Mad Max: Fury Road, à part qu'il est génialissime ? fou ? contre toute attente, féministe ? et qu'il m'a inspirée pour des décennies ?
Pour celles et ceux qui l'ont vu (j'insiste), je conseille ce tumblr : feministmadmax.tumblr.com

♥♥♥♥♥ Après ça, Babylon A.D. fait mal, très mal. Il n'est pas seulement ridicule et mal fichu, il est aussi d'un sexisme proprement hallucinant, j'ai rarement vu ça. Les petites apparitions de la sublime Charlotte Rampling (mais pas dans son meilleur rôle) m'ont permis de tenir jusqu'au bout.

♥♥♥♥♥ Quant à The Adjustment Bureau, ou L'Agence, je l'avais vu au cinéma ; il n'est pas parfait, notamment niveau persos féminins et non-blancs, il n'y en a... qu'un de chaque. Mais bon je suis tellement amoureuse d'Emily Blunt et Anthony Mackie que j'arrive pas à grogner très fort. C'est une super histoire à base de SF + amour, ça marche très bien sur moi.



LES LIVRES /

♥♥♥♥♥ J'ai commencé à lire Aya de Yopougon sans trop savoir si j'allais aimer ou pas, car je ne suis pas fan des dessins de Clément Oubrerie. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, on suit le quotidien d'une jeune femme, Aya, et de son entourage, qui habitent à Yopougon, quartier d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, dans les années 1970-80. J'ai eu du mal à m'identifier à Aya au début car elle ne vit pas beaucoup de conflits dans les premiers tomes. Et puis, d'un coup, à partir de la fin du tome 3, je me suis attachée aux personnages et je me suis mise à dévorer chaque page, impatiente de voir ce qui allait leur arriver. Je suis devenue accroc aux intrigues, dialogues, expressions ivoiriennes et proverbes hilarants écrits par Marguerite Abouet. Je rêve d'un tome 7... (et je veux voir le film !)

♥♥♥♥♥ Ponti Foulbazar, c'est un petit livre sympa sur l'illustrateur Claude Ponti : on apprend des choses sur sa vie, sur sa technique, sur ses livres, au milieu de quelques blagues. J'ai profité des 50 ans de l'École des Loisirs pour le lire.

J'ai presque fini de lire le tome 1 de Quatre-vingt-treize de Victor Hugo, alors j'en parlerai le mois prochain !



Comme je n'ai pas fait que regarder des films et lire des livres, j'ai rassemblé le reste dans une catégorie bonus :



♥♥♥♥♥ Broadchurch est une série britannique policière superbe, avec des personnages (notamment féminins) vraiment fascinants. Les plans et la lumière m'ont beaucoup marquée et inspirée, vivement la saison 3 !

♥♥♥♥♥ J'avais jamais regardé Grey's Anatomy et c'est tout à fait mignon et rigolo.

♥♥♥♥♥ En ce qui concerne l'expo Exoplanètes du Muséum d'Histoire Naturelle de Genève, je conseille à quiconque en a la possibilité, d'aller la voir, car au-delà du fait que l'espace c'est passionnant, la scénographie est aussi super, très interactive et chouette graphiquement. La partie permanente du musée est intéressante aussi, bien que la quantité d'animaux empaillés qu'on y trouve me perturbe légèrement...

♥♥♥♥♥ Et Fanzine Camping, c'était ce week-end à Lyon ! C'était donc un festival haut en couleurs, ouvert aux enfants mais pas que, où Grou et moi sommes passés d'ateliers en ateliers (tampons, sérigraphie, typo plomb, gommettes, embossage...) et avons fabriqué un petit fanzine.














Pendant que j'y suis, petite pub : Mirion Malle dessine des critiques de films et séries hyper développées et pertinentes sur son blog :)

Je suis ouverte à toute discussion à propos des films/livres/séries cités (mais gare aux spoilers !)

__________

27 commentaires:

  1. et quand regarderas-tu steven universe..........................................

    RépondreSupprimer
  2. Super intéressant et le Fanzine Camping ça avait l'air trooooop cool !
    Et je plussoie pour Steven Universe, quand t'as un peu de temps c'est vraiment très cool et touchant.

    RépondreSupprimer
  3. Contrairement à toi, Roxanne, j'ai bien aimé Babylon AD, qui est loin d'être la bouse annoncée. Je te ferai parvenir le making of de Matthieu Kassovitz où il raconte comment il s'est fait dépasser par l'ampleur du film, comment il s'est fait pourrir par Vin Diesel, et comment il ne comprend toujours pas pourquoi il n'a pas pu réaliser le film qu'il avait en tête. Alors non ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais visuellement ça reste quand même pas mal quand tu te dis que c'est quand même le petit frenchie qui a réalisé LA HAINE sans trop de moyen, qui a fait ce truc énorme un peu débile en scope.
    J'ai un gros problème pour aimer totalement ce que fait Christophe Gans par exemple (un autre frenchie), qui fait des films visuellement très beaux mais sans trop d'émotions dans ses histoires.

    Donc j'ai envie de defendre Babylon AD, mais peut être as tu lu le livre et es tu déçue par l'adaptation (perso je n'ai pas lu le livre).

    Concernant Emily Blunt, j'espere que tu as vu Looper, tres interessant sur le theme du voyage dans le temps... Mince je confonds avec l'autre film là Source Code. Mouarf les 2 sont à voir !

    RépondreSupprimer
  4. PS : concernant les livres, j'ai commencé et fini avant hier soir de 22h30 à 3 h du matin : JOYLAND de Stephen King : encore une fois, il m'a eu par les sentiments ! Quel génie ce Roi ! Impossible de lacher le livre ! Du coup j'ai des poches sous les yeux depuis 2 jours !

    RépondreSupprimer
  5. "Sans réelle surprise, les personnages (de Fried Green Tomatoes) Noirs servent surtout de faire-valoir aux héroïnes.."

    Bon bin j'ai regardé par hasard hier soir "12 years a slave", qui est quand meme une bombe cinématographique, et je dirais que là les personnages blancs servent de faire valoir aux héros noirs.
    J'ai vraiment aimé, c'est un peu la version sérieuse de Django de Quentin Tarantino, il y a aussi de longs plans séquences en plan fixes, la mise en scene est vraiment bien, l'histoire classique mais vraiment bien (c'est une histoire vraie).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis au courant des déboires de Kassovitz pour Babylon AD, et de l'existence du documentaire "Fucking Kassovitz", et c'est avec ça en tête que j'ai vu le film... et même avec toute l'indulgence du monde on est vraiment face à un film catastrophique. Vin Diesel est l'un des plus mauvais acteurs du monde et comme je l'ai dit, j'ai rarement vu une oeuvre aussi sexiste... (le personnage féminin est d'une niaiserie absolument incroyable, et [ATTENTION SPOILERS] elle n'existe que pour servir d'utérus wow.) Autant regarder Les Fils de l'Homme et s'arrêter là :)

      Supprimer
    2. A propos de 12 Years a Slave : ce film m'a aussi mis une claque quand je l'ai vu au ciné, car je n'avais jamais vu une oeuvre pareille sur l'esclavage. J'en suis restée bouleversée longtemps.
      Je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que les persos blancs servent de faire-valoir aux persos noirs, ce sont juste les Noirs les héros, ce n'est pas pareil. Les Blancs ont quand même de véritables personnalités diverses et variées dans 12YAS, ce qui n'est pas le cas dans FGT.
      De plus, on ne peut pas comparer, car dans l'histoire entière du cinéma, il y a une inégalité de traitement entre persos blancs et persos non-blancs. Les persos non-blancs (comme les femmes) sont très majoritairement des persos secondaires dans les films "mainstream", quand ils n'en sont pas complètement absents, tout simplement parce qu'on vit dans un système raciste, où être blanc est considéré comme "la base" - voir le truc bien révélateur du "copain noir qui meurt" ! Même quand le héros ou l'héroïne est censé-e ne pas être blanc, on se retrouve souvent avec un-e Blanc-he à la place (par exemple Katniss de Hunger Games, ou Christian Bale dans Exodus (les Égyptiens de l'Antiquité n'étaient pas blancs.....)).

      On peut dire d'une oeuvre qu'elle est raciste et/ou sexiste quand elle discrimine, invisibilise, réduit à des stéréotypes des persos non-blancs et/ou féminins à l'intérieur d'elle-même. On ne peut pas dire d'une oeuvre qu'elle est raciste et/ou sexiste quand elle fait la même chose avec des persos blancs et/ou masculins, car le "racisme anti-blanc" et le "sexisme inversé" n'existent pas. Le racisme et le sexisme sont des systèmes mondiaux et séculaires qui hiérarchisent les individus sur la race et qui mettent toujours en première position les Blancs et les hommes.
      Voici une citation de Dear White People qui le dit bien :
      "Black people can't be racist. Prejudiced yes but not racist. Racism describes a system of disavantages based on race. Black people can't be racist since we don't stand to benefit from such a system."

      Supprimer
    3. Et du coup je réponds ici à l'une des parties de ton mail : Mad Max n'est pas féministe juste parce qu'il a "une" femme forte, remémore-toi mon article sur la représentation des femmes dans les oeuvres ! Mad Max: Fury Road a *plein* de persos féminins divers et variés, des jeunes, des VIEILLES (fait rare au cinéma car les vieilles femmes ne sont pas jugés désirables, et "pourquoi mettre une femme si elle n'est pas sexy !?"), des badass, des douces, des enceintes... Il y a là plein de nanas auxquelles s'identifier ! Du CHOIX, enfin ! Et elles se battent contre leurs oppresseurs, avec courage, classe et force.
      De plus, souvent les femmes fortes servent de faire-valoir au héros, c'est le cas dans Edge of Tomorrow ou Abyss... Ces films-là nous montrent des femmes assez cool, mais perdues dans un monde uniquement formé d'hommes, où elles sont quand même fréquemment ramenées à leur statut de femmes (par des blagues et insultes sexistes notamment, et des tentatives de drague) et ne résolvent jamais le problème de fond du film. Pour citer Mirion Malle dans son dernier article de blog, ce sont des persos qui ont "toutes les qualités pour devenir l'héroïne, mais un type banal le devient à sa place". Voici les images dont j'ai extrait cette phrase : http://1.bp.blogspot.com/-6lz75v9KEbA/VW1fjNx__tI/AAAAAAAAC1k/me5XDzZjSvg/s1600/perso9.gif et http://2.bp.blogspot.com/-YOWMgz_lXm8/VW1feCnf5yI/AAAAAAAAC0o/CLfPB7xSt8w/s1600/perso10.gif mais je te conseille d'aller lire le post en entier http://www.mirionmalle.com/2015/06/les-personnages-feminins-forts-bagarre.html
      Dans Mad Max, rien de tout ça. Je t'invite à lire le tumblr que j'ai mis en lien car il est drôle et bien fait !
      Le seul côté qui pêche un peu dans Mad Max c'est qu'il n'y a presque que des blancs ! Mais bon on verra la suite :)


      Je répondrai à ton mail bientôt, et au fait oui j'ai vu Looper et j'ai beaucoup aimé ! J'ai justement fait le rapprochement récemment entre Edge of Tomorrow, The Adjustment Bureau et Looper : SF + Emily Blunt = amour profond ♥

      Supprimer
    4. "...12YAS, ce qui n'est pas le cas dans FGT" : il faut VRAIMENT que je revois FGT car cela fait longtemps que je ne l'ai pas revu, en renant compte de tout ce que tu dis sur le racisme et les noirs. Mais simplement je sais que je vais pleurer comme une pauvresse en le regardant, alors c'est pour ça que je n'en ai pas envie tout de suite !

      C'est marrant que tu abordes la question du racisme avec 12YAS, parce que hier soir j'avais écrit 4 lignes en évoquant le racisme avec 12, mais j'ai tout effacé, car en réfléchissant bien, 12 parle surtout de l'esclavagisme, pas tellement du racisme, en tous cas je l'ai perçu comme ça, même si l'esclavagisme est totalement lié au racisme.

      Mais maintenant que tu abordes la question du racisme : donc si je comprends bien, schématiquement pour toi, le monde se résume en l'homme blanc (raciste) VS les non-blancs (pas raciste), et dans cette catégorie de non-blancs se trouvent entre autres les noirs, et les femmes mais aussi je suppose, les jaunes, les rouges...
      tu cites quelques films que je n'ai pas vus, mais qui sont essentiellement tournés par des hommes blancs ET américains.

      Supprimer
  6. Alors voici ma théorie: et si l'ensemble des films américains mettaient en avant l'homme blanc tout simplement parce que les réalisateurs, scénaristes, producteurs, distributeurs ... bref les gens qui ont le pouvoir de "greenlighter" un projet de film et le promouvoir partout dans le monde, étaient tous ou en majorité des .... hommes blancs?
    Quoi de plus normal que l'homme blanc parle de ce qu'il connait le mieux, de sa vision des choses qui est celle donc de ... l'homme blanc.

    Prends l'exemple de Spike Lee, un afro-AMERICAIN : à l'époque de ses premiers films, il disait être en colère apres le système dominé par les blanc, donc il n'employait que des acteurs et actrices noirs. Mais vivant dans un monde où dominent la culture et le culte du blanc, force est de constater que ses derniers films mettent en scène surtout des blancs (hommes).

    Spike Lee a t'il renié ses origines noires ? A t'il perdu sa colère envers l'homme blanc ?

    RépondreSupprimer
  7. et si, tout simplement pour vivre et gagner sa vie, il n'avait pas d'autre choix que de composer avec l'homme blanc QUI DETIENT le pouvoir et le fric ?

    Coluche disait que Dieu a dit que tous les hommes sont égaux, et il y en a même qui sont plus égaux que d'autres, mais si t'es petit, moche et noir, la vie sera très dure pour toi !

    Spike Lee est noir et vit aux USA, où historiquement, le noir a longtemps été considéré comme un sous homme, un esclave, et en tous cas pas un homme normal (et c'est super bien exprimé dans 12YAS). Mais Spike Lee est un malin et préfère bien vivre que survivre.

    Prenons Jodie Foster : indépendante, actrice, réalisatrice, mère, bisexuelle.
    Une magnifique femme intelligente, qui a la rage de se moquer de tous les qu'en dira t'on.
    Vois sa filmographie de réalisatrice : elle se met en scene dans Le petit homme (très joli film au demeurant, mais où elle n'arrête pas de dire des gros mots – comme un mec quoi !).
    L'un de ses derniers films Le complexe du Castor -avec Mel yeah !!- met plus en avant le héros plutôt que l'héroine. Pourquoi ? parce que Mel est plus bankable qu'elle même?
    Bankable = fric = pouvoir

    RépondreSupprimer
  8. Tu en connais combien des noirs ou des femmes ou des femmes noires qui ont le pouvoir dans l'industrie cinéma US ? Helen Hunt. Kathryn Bigelow … la nouvelle génération de réalisateurs noirs... et c'est puis ?
    Y'a un film français que je n'ai pas vu : Jacky au Royaume des filles, où la société est dominée par les femmes. Mais c'est un film tourné par un … homme Riad Sattouf, donc forcemént tu auras un point de vue masculin à travers ce film.
    Pourquoi Jacky au Royaume des filles n'a pas été tournée par une fille ? Pourquoi pas un Jacky au royaume des noirs , tourné par un noir, ou Jacky au Royaume des trans , tourné par un trans ?

    Parce qu'un trans ou un noir n'a pas eu cette idée ? Ou parce que les producteurs n'auraient jamais produit ce film si ce n'etait pas un homme blanc ?

    RépondreSupprimer
  9. Allons plus loin : pourquoi, à part Barak Obama (et encore, lui n'est pas 100 % noir il me semble), pourquoi donc, le noir ou la femme , ou le non blanc , n'accèdent pas au pouvoir aux USA comme l'homme blanc? Pourquoi ? En France c'est pareil !

    Est-ce parce que l'homme blanc est plus malin ce qui sous entend que le non blanc est plus bête ? NAANNNNN !
    c'est juste parce que historiquement aux USA ou en France, l'homme blanc était déjà au pouvoir (alors j'ai la flemme d'aller vérifier si ça a toujours été comme ça, je te préviens que je suis NUL en Histoire-Géo), et que c'est difficile de défaire un système qui est déjà en place depuis des siècles.

    Si tu vivais en Chine, l'élement dominant ne serait pas l'homme blanc, mais l'homme jaune. Bon apres c'est sûr que ce n'est pas là bas que la femme sera l"égale de l'homme (encore que - je ne connais pas l'histoire de la Chine, mais il y a bien eu des impératrices pour gouverner le pays à un moment non ? ), mais l'homme blanc n'est pas en tête d'affiche des films ni au pouvoir politique.

    J'ose dire que c'est pareil en Afrique du Sud, il n'y a que des Présidents noirs Africains.
    (mais un rapide detour par Wiki m'apprend que c'est vrai depuis 1994 seulement : avant ça les présidents étaient ... des hommes blancs !) , la plupart des réalisateurs africains sont noirs, mais y'en a un qui est sorti du lot, qui travaille avec les plus grands acteurs maintenant : Neil Blomkamp – tiens un blanc … accepté dans le système hollywoodien.
    Ah les salauds et les racistes...

    RépondreSupprimer
  10. MAIS NON ! C'est normal que la communauté blanche accepte un de ses semblables plus facilement qu'un « non-semblable »
    Est-ce qu'un noir est plus facilement accepté qu'un blanc en Afrique noire ? Probablement que oui ! Est ce du racisme ??? Je te laisse répondre à la question.

    Une autre vérité, c'est que globalement, le non blanc n'a pas les mêmes capacités que les hommes blancs, je ne parle pas forcément en terme de capacité intellectuelle, mais en terme de capacité à réaliser les choses concrêtes qui font que le pays devienne plus « fort » donc influence les autres pays.
    La fusée spatiale, la bombe atomique, avions, bateaux, cinéma....toutes ces choses qui déterminent la puissance d'un pays

    Les USA influencent le monde globalement essentiellement parce qu'ils ont la puissance logistique de faire adhérer leur culture au monde entier (cinéma, pub,...) !
    Quand j'entends que les chinoises veulent se dérider pour ressembler plus aux blancs, quand tu vois que Michael Jackson veut devenir blanc, … tu te dis qu'il y a comme un leger problème de perception dans la tête de ces gens là non ?
    Mais si la Chine était restée fermée au reste du monde, cad que si les chinoises ne connaissaient pas l'existence des blancs, crois tu qu'elles penseraient à se dérider ? Si Michael Jackson était né et resté en Afrique noire, tu crois qu'il aurait voulu devenir blanc ?

    RépondreSupprimer
  11. L'environnement t'influence forcément:moi même j'ai vécu assez longtemps en France métropolitaine, et je me suis mis à penser comme vous les Français métro, alors que les valeurs de la vie sont parfois totalement à l'opposé de ce qui se passe ici à La Réunion : La Réunion est française, mais ce n'est pas la France. La manière de penser, de vivre n'est pas la même. Les prix sont différents. Qui en France connait exactement où est La Réunion ?

    Je te parle aussi depuis le début de ce commentaire, de l'influence des médias sur la vie et le comportement des gens, et à ce titre je t'encourage à lire un livre francais qui s'intitule TV LOBOTOMIE où l'auteur, un neuro scientifique, prouve scientifiquement donc, que les médias influencent enormément la perception et la manière de penser des gens qui usent de ces médias (il parle essentiellement de la télévision mais moi je globalise l'internet, le cinéma.. ).

    TV LOBOTOMIE a changé totalement mon habitude de vie face à ces médias. J'essaie de moins utiliser la technologie et de revenir à ce qui fait la richesse de la vie : l'interaction avec l'être humain. (Mais j'ai du mal à lacher internet en fait – la preuve il est Oh43 et j'y suis toujours!)

    Pour finir sur le racisme, et j'ose extrapoler au féminisme, je pense que le fond du problème en fait , c'est que … la vie est injuste c'est tout.

    RépondreSupprimer
  12. Alors ce n'est pas une raison pour tout tolérer, le racisme existe encore (et je peux t'en parler, puisque La Réunion abrite beaucoup de créoles noirs), les femmes sont moins bien traitées et considérées que les hommes, mais je te le dis Roxanne, méfie toi de ce que les médias te racontent, méfie toi de ce que disent les blogs.

    L'égalité des chances n'existe pas, c'est un fantasme total. Chacun sa chance ou sa malchance d'être né (e) où il/elle est.
    Croire qu'un jour, la femme sera l'égale de l'homme ou que le blanc acceptera d'être détroné et de se soumettre au non-blanc,...
    c'est croire qu'un jour l'être humain respectera totalement son prochain.
    Et ça c'est une utopie, car je pense que l'être humain suivra toujours la loi animale qui est la loi du plus fort ! C'est moi qui ai la plus grosse les gars ! Et dans 100 000 ans on en sera au même point je pense !
    Mais t'inquiète on ne sera plus là pour voir ça ! ^^

    Bonne nuit Roxanne !^^

    RépondreSupprimer
  13. PS : moi dans Fury Road, je n'ai pas du tout aimé tous ces blancs albinos ! ^^

    RépondreSupprimer
  14. C'est EXACTEMENT ça ! Ta théorie est juste :) C'est pour ça que les minorités se battent pour avoir la parole. Par exemple, quand on dit qu'il n'y a presque pas de femmes grandes artistes, ou grandes écrivaines, ou grandes scientifiques : ce n'est pas parce qu'elles sont nulles... mais parce qu'avant le 20ème siècle et à part quelques exceptions 1) elles n'avaient pas le DROIT de faire des études aussi pointues que celles des hommes (voire pas du tout) 2) elles étaient invisibilisées pendant leur vie (leurs travaux piqués et publiés sous des noms d'hommes ; ou pression sociale telle qu'elles devaient abandonner (se marier, ou être internées de force par exemple...)) 3) elles ont été oubliées après leur mort, car l'Histoire a longtemps été écrite par des hommes blancs. Un super blog qui remet en lumière un nombre incalculable de femmes qui ont fait plein de trucs : http://invisibilisees.tumblr.com/

    Schématiquement, le monde se divise entre privilégié-e-s et minorités/oppressé-e-s. Les privilèges peuvent se cumuler, et les oppressions s'interpénétrer. Ainsi, en tant que femme, je vis au quotidien des tas de choses, plus ou moins importantes, qui sont liées au sexisme et qui me rendent la vie plus difficile qu'aux hommes. Mais en tant que Blanche, je suis plus privilégiée que les personnes de couleurs. Ainsi, je peux être victime de sexisme de la part d'un homme noir, et lui victime de racisme de ma part. Une femme Arabe lesbienne a vraiment une vie difficile, parce qu'elle est une triple minorité !
    Le plus privilégié de tou-te-s, c'est l'homme blanc cishétéro (cis signifie que son genre correspond à son sexe biologique) ; mais ça ne veut pas dire pour autant que sa vie est facile ! Il peut vivre des trucs horribles, être pauvre, avoir des maladies, etc. Juste, à circonstances égales, il est privilégié par rapport aux autres. Par exemple, s'il dépose un dossier pour louer un appartement avec son amoureuse, il aura plus de chance d'être pris qu'un couple homosexuel ; etc !

    RépondreSupprimer
  15. Zut tu as posté plein de commentaires entretemps :)
    Je fais partie des gens qui croient qu'on peut changer le monde, lentement mais sûrement, et d'ailleurs : il change ! Mais bon c'est pas facile, et bien souvent décourageant.
    Je fais aussi partie de la génération internet, qui a accès en quelques clics à une multitude d'articles, et qui a l'habitude de vérifier ses sources ! (au passage : internet, C'EST de l'interaction sociale ! Comment aurions-nous pu échanger ainsi depuis des mois autrement ?) Après, je me méfie toujours des médias mainstream, et privilégie les personnes qui savent de quoi elles parlent (quoi de mieux qu'une femme iranienne pour parler de la situation des femmes en Iran, plutôt qu'un journaliste qui va poser son regard occidental forcément biaisé ?).

    Comme je t'ai dit dans mon commentaire d'avant, tout est affaire d'éducation. Quand tu n'as pas droit à l'éducation, quand tu es discriminé à l'école, puis à l'université, puis à l'embauche, tu ne peux pas construire une fusée. Quand ton pays est colonisé, réduit en esclavage, mis en miette, puis que tu retrouves ton indépendance après une terrible guerre, tu pars pas sur ce qu'on appelle "de bonnes bases" !
    Et contrairement à ce que tu dis, l'homme blanc est le modèle dominant du monde entier. Il gère les multinationales qui mènent le monde, et incarne l'idéal à atteindre. D'où, justement, les Asiatiques qui se font dérider les yeux, ou les Noir-e-s qui se blanchissent la peau. (au passage, un article sur la beauté noire, écrite par une super militante : https://mrsroots.wordpress.com/2014/11/14/beautes-noires-la-femme-noire-et-le-white-gaze/)

    RépondreSupprimer
  16. L'un des buts à atteindre, c'est que les minorités aient accès aux médias, justement pour que le monde entier puissent avoir des modèles différents en lesquels s'identifier !
    Par exemple l'actrice de 12 Years A Slave, Lupita Nyong'o, est devenue une grande mannequin et fait plein de couvertures de magazine. Je t'invite à regarder ce petit discours qu'elle a fait : https://www.youtube.com/watch?v=iAk6GLm1RrI

    RépondreSupprimer
  17. Salut! J'apporte mon petit bilan! Alors niveau film, mis à part Mad Max qui m'a laissé bouche bée (coup de coeur 2015, j'attends le film sur Furiosa comme une dingue), j'ai été très partagée par mes séances DVD! J'ai vu Elysium de Neill Blomkamp et c'est pas loin du navet! J'avais aimé District 9, et là en voyant Jodie Foster au casting j'ai oublié de réfléchir... Bon sang... L'idée de la station spatiale réservée aux privilégiés laissant les pauvres sur Terre n'est pas très originale, ok, mais franchement c'était possible de faire 100 fois mieux! Matt Damon ne m'a pas plu ce coup-ci, les acteurs ne m'ont pas l'air convaincus... Je suis complètement passée à côté! Sinon j'ai vu le King-Kong de 1932, j'ai bien aimé la photographie et les effets spéciaux en image par image sont superbes et touchants. Je me suis juste retrouvée en train de grincer des dents à chaque fois que l'actrice s'évanouissait et geignait... Mais autres temps, autres moeurs, bien sûr! J'ai vu, enfin, Coffee and cigarettes de Jarmusch (je voulais le voir depuis 130 ans au moins). Des saynètes étaient bien plus drôles et touchantes que d'autres, en tant que groupie invétérée de Bill Murray je mets son passage en haut de la liste, mais tout est bon dans ce film, on trouve du réconfort dans les silences et des réponses dans les regards.

    RépondreSupprimer
  18. Pour les livres, j'ai lu Un hiver de glace de Daniel Woodrell. En vo, c'est Winter's bone, par contre je n'ai pas vu le film. Ce livre est terrible. Si ça ne te dit rien, c'est l'histoire de Ree Dolly, une jeune fille qui vit dans les Ozarks avec sa mère qui a perdu la raison, et ses deux jeunes frères, qui tente de retrouver son père, trafiquant de drogue, pour qu'il se présente au tribunal. Elle risque de tout perdre, vu qu'il a hypothéqué la maison et le terrain pour sa mise en liberté conditionnelle. Aridité des coeurs, violence, abandon... Elle lutte comme une damnée pour survivre, à n'importe quel prix.
    Je suis boulimique de BD, alors je dévore tout, je retiendrais ce mois-ci Petites coupures à Shioguni de Florent Chavouet, travail magnifique comme toujours; et le premier tome du Gang Mazda de Darasse et Hislaire pour un grand bol de nostalgie!

    En expo, j'ai vu au musée des Confluences l'appartement-témoin de Turak, complètement fou mais plutôt intéressant, de sacrées idées pour esprits farfelus...

    RépondreSupprimer
  19. Projets pour juin: finir de regarder Buffy, eh oui j'avais regardé à l'époque où ça passait sur M6 dans la trilogie du samedi et je voulais enfin combler les trous dans les saisons que j'avais accumulé!
    En expo, je vais voir Héro-ïne-s à la Maison du livre à Villeurbanne et peut-être l'expo Boulet au musée des Confluences, mais bon ce sera en nocturne un jeudi je pense. C'est jusque fin août je crois.
    Pour les livres, je vais lire Héloïse, Ouille! de Jean Teulé, Nous nous sommes tant marrés de Bruno Léandri et Le rapport de Brodeck de Manu Larcenet (ainsi qu'une tripotée de BD).
    Pour les films, je suis peu ciné, alors pas de nouveautés je pense, quoique Jurassic World quand même... On verra ce qui me tombe sous la main!

    Voilà, j'espère ne pas avoir été trop longue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non tu n'as pas été trop longue, je suis trop contente que tu te sois prêtée au jeu.
      Super ravie que tu aies aimé Mad Max aussi ♥
      Je suis totalement d'accord avec toi pour Elysium, j'ai été très surprise notamment par son côté kéké inattendu, et très déçue... Bon et les deux autres je les ai pas vus. Ou peut-être Coffee and Cigarettes quand j'étais petite mais j'en ai gardé aucun souvenir.
      Un hiver de glace ça a l'air super intéressant, je le note dans un petit coin malgré ma réticence à lire des livres traduits.
      Je n'étais pas du tout au courant que Turak intervenait au musée Confluences, Grou aime beaucoup ce qu'ils font, je pense donc qu'on ira aussi voir leur appartement-témoin ! J'aimerais bien voir l'expo de Boulet, et pour Héro-ïne-s je verrai si je trouve le temps :-3

      Supprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Bzzzz !